Takashi Asano

Docteur : M. Takashi Asano
Proposition : Faculté des Sciences de la Mer et Environnementales
Parain : Prof. Dr. M. José María Quiroga Alonso
Célébration : École Universitaire d’Infirmerie et Kinésithérapie, le 29 mai 2008
250 X 120

Takashi Asano naît à Sapporo (Japon) en 1937. En 1963, il part aux États-Unis, où il est actuellement Professeur Émérite du Département de Génie Civil et Environnemental de l’Université de Californie.

À la fin des années 1970, Asano dirige les recherches pour la réutilisation de l’eau qui donnent finalement lieu aux California Water Recycling Criteria, l’un des piliers de la plupart des projets internationaux associés à la réutilisation de l’eau.

Ce chercheur vise spécialement les pays pauvres des régions arides et semi-arides, où le manque d’eau limite les possibilités de développement et nuit sérieusement à la santé et à la qualité de vie des populations. L’objet de son travail est essentiellement de développer des projets pour une utilisation efficace et intégrée de l’eau, en coopération avec les différents organismes internationaux, comme la Banque Mondiale, la FAO et l’OMS.

Il a publié plus de 120 articles internationaux et 22 livres et chapitres de livres, dont certains sont fondamentaux dans le domaine de la réutilisation. Il a toujours insisté sur le besoin de formation de jeunes universitaires en sciences et en ingénierie de l’eau. La grande vertu d’Asano est son effort pour faire comprendre le problème de l’eau et pour chercher des solutions participatives.

Outre le Prix Stockholm de l’Eau en 2001, il a reçu quatorze reconnaissances, notamment :

  • Docteur Honoris Causa par l’Université d’Hokkaido, 2004.
  • La Médaille Jack Mckee de la Water Environment Federation, 1999.
  • Membre de l’Académie Européenne des Arts et des Sciences, Vienne, Autriche, 2001.
  • Membre de l’Académie Internationale de l’Eau, Norvège, 1998.

Il entretient d’excellentes relations avec les membres du Groupe de Recherche de Technologies de l’Environnement de l’Université de Cadix. Il a publié de nombreux articles dans des revues nationales et internationales avec des membres du groupe et il les conseille en permanence. Grâce à Asano, le groupe de Technologies de l’Environnement a pu ouvrir de nombreuses portes dans le domaine scientifique, ce qui a permis à ses membres d’établir un contact avec les plus prestigieux chercheurs à l’échelle mondiale dans la réutilisation des eaux.