Nicolás Redondo Urbieta

Docteur : M. Nicolás Redondo Urbieta
Proposition : Faculté des Sciences du Travail
Parain : Profª. Dr. Mme. Francisca Fuentes Rodríguez
Célébration : Faculté de Philosophie et Lettres, le 22 septembre 2008
250 X 120

Nicolás Redondo Urbieta naît en 1927 à Baracaldo (Biscaye) au sein d’une famille basque avec une profonde tradition syndicale (UGT) et socialiste. Il travaille depuis l’âge de 15 ans comme ouvrier métallurgique dans l’Entreprise Nationale de Sestao (actuellement Astilleros Españoles), dont il est licencié après 32 années de service en raison de son activité syndicale.

Militant actif de l’UGT et des Jeunesses Socialistes, il souffre des représailles pendant le régime de Franco.

Il devient le responsable des Jeunesses Socialistes et du PSOE d’Euskadi, mais également le premier délégué ouvrier à représenter l’Espagne en 1963.

Conférence Annuelle de l’OIT (1977) après la dictature. Membre de la Commission Exécutive  du PSOE de 1970 à 1977, député élu du PSOE pour Biscaye dans les élections législatives de 1977, 1979, 1982 et 1986. Il abandonnera son siège en 1987. Lors du XXX Congrès de l’UGT -Madrid, 1976- il est élu Secrétaire Général du syndicat, poste qu’il occupera jusqu’au mois d’avril 1994.

De son intense participation au syndicalisme international, il faut souligner son poste pendant plusieurs années de membre du Comité Exécutif de la Confédération Européenne de Syndicats (CES) et, entre 1989 et 1994, de Vice-président de cette dernière. Il a également fait partie du Comité Exécutif de la Confédération Syndicale des Organisations Syndicales Libres (CIOSL).

Parmi ses distinctions, il faut souligner la Grande Croix de l’Ordre du Mérite Civil, la Médaille d’Or au Mérite au Travail, la Croix de Commandeur de l’Ordre du Mérite de la République Fédérale d’Allemagne et de l’Ordre du Mérite Constitutionnel, en tant qu’Officier de la Légion d’Honneur du Gouvernement français et Docteur Honoris Causa par l’Université Polytechnique de Valence.