Dietrich E. Wilhelm Trincker

Docteur: Dietrich E. Wilhelm Trincker, Université de Ruhr, Allemagne
Proposition: Faculté de Médecine
Parain: Prof. Dr. D. Juan Bartual Pastor
Célébration: Faculté de Médecine, le 28 avril 1982
Le Professeur Dietrich E. W. Trincker naît dans la ville d’Insterborg, en Prusse-Orientale, en 1923. Il suit des cours de Médecine, Sciences Naturelles et Physique dans les Universités de Königsberg, Danzig, Hambourg et Greifswald, mais ses études dont interrompues par la Deuxième Guerre Mondiale, lorsqu’il est mobilisé comme sanitaire, fait prisonnier et finalement libéré.

Son activité de recherche et académique commence à l’Institut de Physiologie de Greifswald. Cependant, en 1954, en raison de sa participation à une révolte universitaire contre le gouvernement communiste de la République Démocratique Allemande, il est obligé de fuir avec sa famille et d’abandonner son activité. En 1955, il est nommé Privat Dozent à l’Université d’Erlangen, où il travaille à l’Institut Physiologique. Huit ans plus tard, il se déplace à l’Université de Kiel pour organier et diriger l’Institut de Neurophysiologie et Biocybernétique de cette institution.

Le parcours universitaire du Professeur Trincker conclut en tant que Professeur de Physiologie spéciale de la Ruhr Universität de Bochum. Néanmoins, son travail de recherche continue toujours actuellement : à quatre-vingt ans, il dirige la rédaction d’un traité de Physiologie Comparée.

Pendant ses premières années de recherche, il se consacre à l’étude de la Physiologie, mais il se lance rapidement dans le SNC, en se spécialisant en vision, audition et équilibre. Ses principaux domaines de recherche sont associés à des matières très diverses, notamment la Neurophysiologie des mécanorécepteurs acoustiques et vestibulaires ;  l’élaboration de l’information sensorimotrice et la programmation de réponses oculomotrices et sensorimotrices ; la thermorégulation et les systèmes thermo-afférents ;  la médecine aérospatiale ou la psychologie médicale. Parmi ses apports, il faut souligner la description de la  coupole des crêtes ampullaires du labyrinthe postérieur ; le registre des potentiels de repos et de l’action des cellules sensorielles des crêtes ampullaires, mais aussi la démonstration morphologique et fonctionnelle du système efférent vestibulaire.

Tout au long de sa carrière, le Professeur Trincker a publié plus de 200 articles dans des revues spécialisées en Physiologie, Biologie et Cybernétique, ainsi que de nombreuses monographies, et il a participé comme conférencier à une grande quantité de congrès et de symposiums en Neurophysiologie dans différentes universités européennes. La Société Espagnole d’Otorhinolaryngologie et de Pathologie Cervico-faciale a reconnu les contributions de Dietrich E. W. Trincker et l’a nommé Membre d’Honneur.

Il faut également mettre l’accent sur la riche formation humanistique du Professeur. Sa maîtrise du latin et du grec lui ont permis de parfaitement parler, outre sa langue maternelle, l’anglais, le français, l’espagnol et le russe et de se défendre aisément en danois, suédois, italien, polonais et tchèque. Très perfectionniste, patient et généreux avec ses collaborateurs, il leur a souvent permis de signer un travail en premier terme et a toujours défendu l’une de ses maximes : «  peu importe qui signe le travail, la seule chose importante est qu’il soit bien fait ».