Clara Eugenia Lida

Docteur : Mme. Clara Eugenia Lida
Proposition : Faculté de Philosophie et Lettres
Parain : Prof. Dr. M. Alberto Ramos Santana
Célébration: Real Teatro de las Cortes de San Fernando, le 20 octobre de 2010
250 X 120
Clara Eugenia Lida naît à Buenos Aires, mais elle habite actuellement à Mexico DF, où elle a enseigné pendant les dernières décennies. Fille du philologue Raimundo Lida, elle étudie l’histoire à la Brandeis University (Massachusetts, EUA), où elle se diplôme en 1963. Une année plus tard, elle obtient sa Maîtrise en Histoire à El Colegio de México avec Silvio Zavala. Entre 1965 et 1969 elle réalise le doctorat en Histoire et Littérature à l’Université de Princeton avec Vicente Llorens.

Elle a enseigné dans différentes institutions, notamment à la Wesleyan University (Connecticut), l’Université de l’État de New York (Stony Brook), l’Université de Californie, l’Université Nationale Autonome de Mexico (Chaire Maîtres de l’Exil), l’Université de Puerto Rico (Río Piedras), l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris et depuis 1982, au Centre des Études Historiques de El Colegio de México. Elle a par ailleurs offert des formations à l’Université de Salamanque, l’Université Autonome de Barcelone, l’Institut Universitaire Ortega y Gasset (Madrid), la Chaire Jovellanos de l’Université d’Oviedo, l’Université d’Alicante, la City University of New York, Harvard University, Université de Valence, Université Jaume I de Castellón, Tokyo University, Kyoto University, Université de Buenos Aires, The University of London et l’Université de Cadix, dans laquelle elle collabore avec le Conseil Éditorial de la Revue Trocadero. Elle possède une longue trajectoire dans le domaine de la recherche, associée à l’étude des mouvements sociaux en Amérique Latine et en Europe et, plus spécialement, en Espagne et en Andalousie. Ses travaux sur les migrations et l’exil d’espagnols au Mexique et en Amérique du Sud sont pionniers et ils traitent des aspects culturels, institutionnels, sociaux et quantitatifs. Par ailleurs, ses études sur les mouvements révolutionnaires européens et le monde hispanique sont amplement reconnues et citées. Il faut notamment mentionner celles consacrées à l’Andalousie et à la province de Cadix, parmi lesquelles il faut obligatoirement citer son travail pionnier et illustratif sur La Mano Negra, ainsi que sur le mouvement ouvrier et l’anarchisme dans la province gaditane.

Pendant ces dernières années, elle s’est plongée dans la consolidation d’un centre d’études pour l’analyse comparée de l’histoire récente de l’Espagne et d’Amérique latine. Le résultat est la création en 2002, à l’École de Mexico, du Séminaire Permanent Mexique-Espagne, dans lequel sont présentées et débattues, sous différents angles, les recherches sur les relations entre les deux pays au XIXe et XXe siècle. La consolidation de cette ligne de recherche lui a permis également de fonder la « chaire Mexique-Espagne », inaugurée l’année 2006-2007, avec le sponsoring d’Universia-Banco de Santander.

Clara Lida est l’auteure et compilatrice de plusieurs dizaines de livres spécialisés et de plus d’une centaine d’articles et de chapitres de livres dans des publications scientifiques. Les références à ses publications dépassent le millier.

En raison de sa contribution à l’histoire d’Espagne et à l’étude des espagnols au Mexique, elle reçoit l’« Ordre du Mérite Civil » concédée par l’État Espagnol aux mérites académiques.