Antonio Domínguez Ortíz

Docteur : D. Antonio Domínguez Ortíz
Proposition : Faculté de Philosophie et Lettres
Parain : Prof. Dr. D. José Muñoz Pérez
Célébration: Faculté de Médecine, le 8 mai 1985
250 X 120
Antonio Domínguez Ortiz, historien spécialisé dans l’Espagne du XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle, écrivain et professeur avec une longue carrière professionnelle, naît à Séville en 1909. Il suit des études universitaires dans sa ville natale et réalise le doctorat à Madrid. Il enseigne au Lycée Murillo de Séville jusqu’en 1940, date à laquelle il rejoint le corps de professeurs d’université. Il passe la plus grande partie de sa vie académique dans des lycées de Cadix, Grenade et Séville, où il collabore avec l’Université de Séville pendant les années de la IIe République et avec l’Université Ouvrière dans les années cinquante.

Sa vocation pour la recherche commence à ressortir lorsqu’il réalise sa première thèse doctorale, sous la direction d’Eloy Bullón, sur la Documentation d’Intérêt pour la Géographie Espagnole, reprise dans la Section de Manuscrits de la Bibliothèque Nationale de Madrid. Son premier ouvrage imprimé important dans le domaine de l’Histoire est « Orto y ocaso de Sevilla » (1947). Dans cette étude, Antonio Domínguez Ortiz contribue à l’histoire gaditane, étant donné qu’il devient le premier historien à souligner Sanlúcar et Cadix comme les centres les plus importants du trafic commercial avec les Indes à la deuxième moitié du XVIIe siècle.

Parmi les particularités de Domínguez Ortiz, il faut mettre l’accent sur ses recherches extrêmement patientes et minutieuses dans les archives historiques de notre pays. La plus grande partie de son œuvre scientifique apparaît à la fin des années cinquante et dans les années soixante : La société espagnole au XVIIIe siècle, Politique et Finances de Felipe IV, La société espagnole au XVIIe siècle, Les judéoconvers en Espagne et en Amérique, De Charles V à la Paix des Pyrénées, Altérations andalouses, Histoire des mauresques ou Vie et Tragédie d’une minorité, entre autres.

Ses contributions sont également présentes dans différentes revues, notamment Archives de Séville, Annuaire de l’Histoire du Droit Espagnol, Étude d’Histoire Sociale en Espagne, ainsi que dans des œuvres collectives, dont il dirige un grand nombre : Histoire d’Espagne et d’Amérique sociale et économique, Histoire d’Espagne ou Histoire d’Andalousie, dans lesquelles il écrit de nombreux chapitres.

Son nom prend progressivement de l’ampleur dans les forums internationaux de la spécialité. Il est par exemple invité en tant que conférencier au III Congrès des Études Espagnoles et Portugaises, le Council for European Studies, le Congrès d’Histoire de Toulouse, Bordeaux, Londres, etc. Il est nommé correspondant de la British Academy et numéraire de l’Académie Royale de l’Histoire en 1974. Parmi les nombreux prix reçus, il faut spécialement mentionner l’importance du prix Prince des Asturies des Sciences Sociales (1982).

Il est Citoyen d’Honneur d’Andalousie depuis 1985. Domínguez Ortiz a été investi Honoris Causa par l’Université de Cadix, l’Université Complutense de Madrid, l’Université Centrale de Barcelone, l’Université de Bordeaux et les universités de Grenade, Séville et Cordoue.  Domínguez Ortiz est sans doute la personne ayant le plus contribué à la connaissance de l’Espagne du XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle.

Il décède le 21 janvier 2003.